Nike Terra Kiger 2: Test

Après plus de 2 ans de pratique du running, je me suis enfin décidée à faire l'acquisition de chaussures spéciales trail. En effet, même si la plupart de mes compétitions sont sur route, mon terrain d'entrainement est quasiment entièrement constitué de chemins (champs, graviers, sous-bois, stabilisé etc...). Jusqu'ici je me contentais de courir avec des chaussures polyvalentes (route/chemin) comme les Pégasus de Nike par exemple. Mais avec le temps et la participation à mon premier trail officiel, celui de la Sans Raison (que j'ai vraiment adoré), je me suis décidée à investir dans une paire dédiée aux courses natures.

Voici mon avis sur la Nike Terra Kiger 2:

Après les avoir étrenné pendant près de 80 bornes, j'en suis globalement très contente. Je me les ai suis offertes à l'occasion de mon second trail, celui des Traces du Loup. Oui je suis au courant qu'il ne faut jamais mettre une paire neuve le jour d'une course officielle mais j'ai pris le risque et je ne regrette pas. Je ne les avais testé que sur un petit 5km 2 jours avant mais pour ces 17 bornes assez techniques elles ont répondu présentes et m'ont parfaitement accompagnée d'un bout à l'autre. Je m'en suis sortie indemne, sans douleur, sans ampoule, sans cheville tordue ;)

Depuis j'ai continué de les chausser sur des sorties en forêt avec D+ moyen, d'une distance variant de 6 à 19km.

Dans l'ensemble, c'est une paire qui se fait totalement oublier. Ultra confortables, très légères, elles maintiennent le pied sans le serrer. Bien larges au bout, elles sont parfaites pour ceux qui ont le pied large comme moi et qui se sentent vite à l'étroit dans la majorité des chaussures. L'empeigne en mesh est très aérée et évacue l'eau relativement rapidement (je les ai pourtant bien immergées pendant le trail du loup :D). Le chausson sans coutures ne pose aucun problème de frottement. Le petit plus c'est la languette qui est cousue d'un côté et qui l'empêche de glisser lorsque le pied est en mouvement.

Elles nous font adopter une foulée naturelle de manière intuitive. Et bien qu'elles proposent un minimum d'amorti, elles ne sont pas faites pour attaquer par le talon et c'est ce qui me plait. La semelle gaufrée absorbe les chocs tout en restant souple sous le pied. Le drop réduit et la flexibilité de la semelle vous donne l'impression de courir en Free Run 4.0 (autre paire que je teste actuellement)

Comme vous pouvez le voir sur mes photos, la semelle extérieure est dotée de crampons en caoutchouc permettant une bonne adhérence en particulier en descente sur des pistes recouvertes de feuilles et de cailloux. En revanche si le sol est trop gras (boue bien collante, elle aura tendance à ventouser). Sur le béton, après une légère période d'adaptation pendant laquelle les picots collaient un max, elles se sont "faites" et répondent plutôt pas mal. Mais ce ne sont quand même pas des chaussures faites pour la route mais bien pour le trail.

Après les avoir maltraitées pendant près de 80km il n'y a pour l'instant aucune traces d'usure. Elles semblent vraiment robustes malgré leur aspect de prime abord plutôt fragile.

Le seul petit bémol serait que pour les personnes à chevilles fragiles, elles semblent moins bien maintenues qu'avec d'autres modèles. Attention également aux lacets qui sont un peu longs et qui peuvent se prendre dans les branches et autres embûches sur un parcours chaotique.

Enfin, elles ont quand même un look qui déchire et ça, ça compte pas pour du beurre, hein!? :p

Nike Terra Kiger 2: Test
Nike Terra Kiger 2: Test
Retour à l'accueil