Qu'est-ce qu'on boit?

En temps normal, il faut boire au moins 1,5l par jour, ça je ne vous apprends rien. Et lorsqu'on fait du sport (particulièrement du cardio par temps chaud) et donc qu'on transpire beaucoup, il faut absolument compenser les pertes en s'hydrater correctement sous peine de voir crampes musculaires, douleurs intestinales, maux de tête et tendinites apparaître. Mais alors qu'est-ce qu'on boit?

De l'eau bien évidemment. Avant la sortie running, on boit une gorgée. Si on dépasse la demi-heure de course, on boit une gorgée toutes les 20mn environ et dès qu'on rentre, on boit minimum 2 verres d'eau. Mais l'eau suffit-elle à nous réhydrater?

Oui si on ne dépasse pas l'heure de sport. Au delà, en plus du liquide, vous allez également perdre des glucides et des sels minéraux importants pour le bon fonctionnement de votre organisme. Il faudra alors passer aux boissons énergétiques spéciales sport. Bon moi, je vous avoue que j'ai encore du mal et pour l'instant jusqu'au semi-marathon, je me contente de l'eau pure. Mais, préparant un marathon, je vais devoir apprendre à changer mes habitudes si je veux tenir l'effort sur la durée. En moyenne, un marathonien perd 1,5l d'eau par heure s'il fait 18°. A 28°, on monte à 2L/H. Je vous laisse calculer la quantité que l'on doit boire si on compte le terminer en 5H...

Alors quelles boissons choisir?

Isotonique, hypotonique, hypertonique... quelle est la différence?

- Les boissons isotoniques contiennent des glucides et des micronutriments en quantité équivalente à ceux circulant dans notre corps. Elles sont parfaites pour vous hydrater pendant un effort de longue durée car elles compensent les pertes en minéraux liées à la transpiration.

- Les boissons hypotoniques contiennent un peu moins de glucides et vous réhydratent parfaitement lorsque vous faites du sport par temps chaud.

- A l'inverse, les boissons hypertoniques contiennent davantage de glucides et ont un goût généralement plus sucré qui permet de compenser les dépenses caloriques par temps froid.

De quoi sont-elles composées? D'un mélange de glucides lents et rapides, de vitamine B1 qui permet une meilleure transformation par l'organisme des sucres absorbés en énergie, et des minéraux comme le calcium et le magnésium qui facilitent l'effort et la récupération musculaire.

Vous les trouverez facilement en magasin de sport ou sur Internet. Certaines marques sont distribuées dans les grandes surfaces mais cela reste rare. Elles existent sous forme liquide ou sous forme de poudre à diluer. Les poudres reviennent moins cher mais sont plus contraignantes à préparer. Pour vous donner un ordre de grandeur: une bouteille peut coûter entre 1 à 3 euros les 50cl et un pot de poudre de 500g, coûter entre 7 et 13euros.

Si les boissons diététiques de l'effort sont conseillées par le corps médical, on voit malheureusement trop souvent sur les ravitaillement des verres de jus d'orange ou de coca. Il vaut mieux éviter de se réhydrater avec ça. Ces boissons beaucoup trop sucrées seront difficiles à absorber par l'organisme qui va devoir piocher dans ses propres réserves d'eau pour diluer le liquide et pouvoir le digérer correctement, ce n'est donc pas l'idéal pour une réhydratation. De plus, à cause de la quantité de sucre et d'acidité vous vous exposez à des brûlures et crampes d'estomac. Enfin, elles ne sont pas supplémentées en vitamines et sels minéraux; elles n'apportent donc aucun bénéfice supplémentaire par rapport à de l'eau seule.

Enfin, après un effort intensif, pensez à boire un verre de lait écrémé ou demi-écrémé, cela évite les courbatures ;)

Retour à l'accueil