We own the night: we did it!

Dimanche 8 juin... ça y est, on y est c'est aujourd'hui qu'il va falloir tout donner.

6H50, encore obligée de réveiller la petite famille aux aurores un week-end... dur mais ils sont tous courageux et prêts à supporter Maman!!

7H54: le train n'est pas là. Il aura 15mn de retard... ça commence bien :(

8H50: arrivés à Montparnasse... furieuse envie de faire pipi... merci le stress. Et 50 centimes de moins dans le portefeuille pour avoir le droit d'entrer dans les toilettes. C'est pas n'importe quoi les WC à Montparnasse. Tout le monde ne peut pas se les payer! :)

Bref, rassérénée, direction le métro. C'est la première fois pour mes loulous. La dernière fois, on s'était contenter du train grandes lignes... choueeeetttte... Et là, dans le wagon, nous sommes cernés! Les envahisseuses au t-shirt turquoise et au short trop court surpeuplent la rame. Bon l'avantage c'est qu'on ne risque pas de se perdre en sortant.

A la sortie du métro, j'ai eu la bonne surprise de rencontrer une amie perdue de vue depuis le lycée! Comme quoi, la course à pied à encore ça de bon: elle permet de renouer d'anciens contacts :)

Petit coup de fil à mimi et on arrive enfin 30mn avant le départ à se retrouver tout en haut de l'esplanade de la BNF. Finalement les nuages ont disparu et ont laissé place à un somptueux soleil. Nous rangeons donc nos K-way et optons pour la casquette. La chaleur monte et l'ambiance aussi! Après un petit échauffement dans les marches de l'esplanade, nous décidons de rejoindre le sas des débutants histoire d'éviter un peu la marrée humaine qui se presse au sas intermédiaire. 8500 girls au même endroit, ça en fait des t-shirts turquoises. Finalement on arrive à se faufiler jusqu'à la fin du sas intermédiaire et continuons notre échauffement en musique et motivées par la voix énergique d'une gonzesse perchée en haut de la ligne de départ (que l'on aperçoit... même pas). 5mn avant le départ: lâché de ballons! Les organisateurs nous balancent d'énormes ballons remplis de confettis et on s'amuse comme à la plage à se les renvoyer. C'est fun et ça fait passé le temps d'attente. La course ne prend aucun retard et c'est à 10H pile que le départ est lancé sous les feux d'artifice. Le temps que les premières filles s'élancent nous marchons jusqu'à la ligne de départ. Et quelques minutes plus tard, c'est parti pour 10k!

10k assez difficiles car parsemés de côtes et de faux plats et la chaleur n'arrange rien. Mais on est motivée par l'ambiance. Nous sommes juste derrière la meneuse d'allure des 1H et les deux premiers km, normalement les plus pénibles, passent sans même qu'on s'en rende compte. La meneuse d'allure accélère et nous la perdons de vue. Pourtant au vue du chrono, on est bien partie. Notre moyenne est même un peu trop haute et je demande à mimi de ralentir pour ne pas qu'on s'épuise trop vite. C'est souvent le piège dans les compétitions: happé par l'effet de foule, on a tendance à partir trop vite et à se cramer dès les premiers km. D'ailleurs, à partir du 4ème km, pas mal de filles commencent à marcher mais nous, nous sommes reboostées par nos petites famille venues nous encourager :D

Au 5ème km, on squize le ravitaillement. D'une part parce que beaucoup s'arrête pour boire (bah oui parce que boire dans un gobelet en courant ça n'est pas inné) et donc que ça fait du bien à l'égo d'en dépasser pas mal ;) et d'autre part parce que les milliers de gobelets jetés par terre c'est dégueu et glissants. Au 6ème km, on passe à côté d'une fille qui se prend une de ces gamelles, je ne sais pas si elle s'en relèvera... Au 7ème km, on reçoit une salve de confettis multicolores (c'est bien car avec la transpiration, ils restent collés et tu passes la ligne d'arrivée pareil au bonhomme cétélem et ses post-it! ;) Après une montée assez hard, je perd mon souffle. Un méchant point de côté s'est installé dont je n'arrive pas à me défaire. Mimi continue seule. C'est qu'elle a la pêche mimi pour sa première course! Je la suit pendant un peu plus d'1km pas très loin derrière. Avec sa casquette blanche, elle joue le lapin et moi Alice. Puis la foule commence à ralentir et je ne peux plus doubler. Je la perd de vue. J'essaye de maintenir un rythme soutenu mais je commence à fatiguer d'avoir trop chaud. Je vire ma casquette et m'arrose copieusement la tête avec ma gourde. Reboostée, j'essaye d'augmenter l'allure jusqu'au 9ème km. Et là, je traverse le fameux tunnel disco. Des rayons lumineux, de la fumée, de la musique à fond... ambiance boîte de nuit assurée. C'est là qu'on voit qu'on est bien dans une course de Djeun's lol (un peu loin de l'ambiance familiale du cross du figaro) mais c'est sympa et ça remotive. Plus que 800m et un faux plat qui nous tiendra jusqu'à la fin. Une fille devant moi fait de drôles de zig zag, je me demande à quoi elle joue. 3secondes après, elle s'écroule. Une autre vomit ses tripes. Sympa, à 500m de l'arrivée. Sur les côtés, les organisateurs distribuent des ballons. J'en chope un au passage, ça fera plaisir à mon nain :) et enfin la ligne d'arrivée. J'accélère un peu histoire de dire mais mes douleurs aux jambes se réveillent et je ne peux pas sprinter. Pas grave, je passe la ligne en 1H04mn et 59 secondes et en plus j'ai fait 10km400 selon mon téléphone. Bah oui, je n'ai quasiment jamais pu prendre le parcours à la corde... du coup, j'ai du courir un peu plus. Enfin, je suis super fière de moi. Moi qui croyais ne pas réussir à battre mon record à cause de toutes ces montées, j'ai finalement atteint mon objectif des 1H05!! Selon Nike je l'ai fait en 1H06. Tout le monde a eu une minute de plus à son chrono officiel... allez savoir pourquoi!? Mais l'essentiel c'est que I DID IT!! Je suis 3671ème sur 8500, pas mal pour un premier 10K officiel!?

En lieu et place d'une encombrante et (avouons-le) inutile médaille, Nike nous a offert un super bracelet en plaqué or et tissu prune. Super le cadeau, j'adore l'idée! On voit bien qu'on est dans une course de nanas ;)

Quelques mètres après l'arrivée, je retrouve Mimi qui a tout déchiré en réalisant un super chrono de 1H03. Je pense qu'on peut être fière de nous. A 30 balais, on a prouvé qu'on en avait encore dans le ventre et qu'on pouvait rivaliser avec les minettes de 18!

Pour la team des mamans hip hip hip!! HOURRRAAAAA!!!

Retour à l'accueil