11ème semaine

Ce dimanche a été un très bon jour.

Tout d'abord parce qu'en me levant, j'ai constatée que j'avais encore perdu 600g. La balance a été gentille avec moi en affichant 62,2kg. Puis parce qu'en se levant, mon fils m'a souhaité une bonne fête des mamans en me récitant le poème qu'il a lui même écrit sur cette jolie carte que vous voyez là. Et ça ça m'a mis de bonne humeur pour la journée :) bon ensuite ma fille a essayé de me feinter en m'offrant un dessin fait par son frère mais voyant que je n'étais pas dupe, elle s'est résignée à me faire un joli gribouillis ;)

C'est donc avec le sourire que je suis allée relever mon défi de la journée. Mais en chemin, j'ai eu plusieurs petits soucis qui m'ont empêché d'atteindre le chrono que je m'étais fixée. Bon vous allez me dire c'est pas trop grave étant donné que j'ai tout de même battu mon record de temps par rapport à mon premier 10k. 1h09 cette fois contre 1h13 la dernière fois. C'est pas grand chose mais ça s'améliore. Iĺ faut dire que je n'avais pas du tout planifié mon parcours, j'ai donc couru un peu à l'arrache là où mes pieds voulaient bien me porter. Je me suis donc retrouvée à faire des tours et des détours, à devoir sauter par dessus une barrière, à courir sur des cailloux qui roulent sous les pieds et enfin à éviter de tomber une bonne dizaine de fois à cause de la gadoue partout partout. Puis je suis passée par la route et là... Beurk... Il avait beau être 11h du mat, il y avait tellement de bagnoles que j'ai cru mourir asphyxiée. Plus loin, j'ai failli vomir en suivant un mec qui fumait le cigare puis me suis étouffée à cause d'une saleté de moucheron qui avait décidé d'élire domicile dans ma narine... Je crois que je préfère encore me faire agresser par un faisan en colère que par un moucheron vicieux!! Des le second kilomètre mon genoux droit a fait des siennes ce qui m'a obligée à ralentir. Et puis ma cuisse gauche encore toute courbaturée m'a bien fait sentir qu'elle en avait assez de ce traitement de choc. J'ai également eu l'envie de tester pour la première fois de courir en musique. Mais les écouteurs n'en n'ont fait qu'à leur tête et me sont tombés des oreilles un bon nombre de fois. N'ayant pas pris le temps de créer une playlist, je me suis donc retrouvée à devoir écouter des slows ce qui n'est pas la meilleure des musiques pour se motiver à courir plus vite. Au 8ème km, je n'avais vraiment plus de jambes et pensais m'arrêter puis j'ai entendu la chanson de Gotthard dans lequel le chanteur n'arrête pas de répéter "I can, I can, I can!" Et ça m'a un peu reboostée. J'ai un tout petit peu accéléré dans le dernier km mais malgré tout je n'aurais pas pu en faire un 11ème. Trop d'entraînement peu aussi nuire à la performance c'est pourquoi la semaine juste avant ma course, je ferai bien de lever le pied.

Voici donc mon programme pour les 2 semaines à venir:

Mardi: 5km allure moyenne. Jeudi: fractionné 4km. Samedi: 8km avec une amie pour s'entrainer à notre course du 29 juin ensemble.

Lundi 2 juin: 6km cool. Jeudi 5 juin: 5km en fractionné. Et dimanche 8 juin: mon grand run de 10km sur Paris (avec un chrono espéré de 1H05.)

Plus que 15 jours d'entrainement, ça va vite arriver. N'oubliez pas de venir m'encourager si vous êtes dans le coin! ;)

Une carte très poétique.Une carte très poétique.

Une carte très poétique.

Je vous mets un extrait de la fameuse chanson de Gotthard!

Retour à l'accueil